Commune
 de
Muids (Eure)
 
Une commune où il fait bon vivre!
Informations Diverses
Chères Muidsiennes, Chers Muidsiens, 

Muids a la chance de bénéficier d'un joli patrimoine au travers de son église et d'accueillir en son sein deux instruments de musique, un orgue Pleyel Cavaillé-Coll daté de 1943, don de Monsieur Dupont, et un Harmonium de l'entreprise Alexandre Père et Fils datant de la fin du XIXème siècle, qui sont un véritable patrimoine instrumental.   
Aujourd'hui, ces instruments, si l'on souhaite les conserver et continuer à les utiliser dans leur potentiel originel, ont besoin d'entretien voire même de restauration. 

Sous l'égide de Bernard Leboucq, notre Maire, nous vous convions à une réunion d'information concernant la création d'une association ayant pour but la conservation, la  restauration  et la promotion de notre patrimoine architectural et artistique.   

Cette réunion se déroulera le Samedi 7 juillet 2018 à 16h chez Jeannette,  elle durera environ une heure. Bernard Leboucq, notre Maire et Yvette Petit-Decroix , experte près la fondation du patrimoine, participeront à cette réunion afin de répondre à vos questions. 
Venez nombreux, nous ne pourrons rien faire sans vous! Cordialement, 

Pour Bernard Leboucq, Maire de Muids, et l'équipe projet: Véronique Tchakhotine,  Louis Garcia, et Charles-Edouard Leroux 

Rectification de l'article de M Robert Vilcoq.

Voici une photo prise en 1954, de cette propriété. La maison à gauche est celle des instituteurs, au premier 
plan il y a le mur de l'école des filles. Au fond se trouvent la maison d'habitation et une grange, à droite le 
bâtiment de la ferme (porcherie, écurie, étable, four à pain), au premier plan la belle grille traditionnelle 
du village. Le mur de l'école et le bâtiment ont été abattus pour construire la salle des fêtes inaugurée en 
1958. Quelques années plus tard ce fut la maison qui fut détruite pour construire une troisième classe de 
l'école inaugurée en 1965. 

Visiblement cette maison n'a rien à voir avec le dessin de Gabriel Letailleur. Ce dernier fut tué à Guise le 
29 août 1914 à l'âge de 29 ans. Il est la première victime des 22 jeunes gens de Muids morts lors de la 
première guerre mondiale. 

En écrivant cet article j'ai pensé à Éric Vuillard, 
écrivain, "faire entendre quelque chose du 
silence du grand nombre". 
Merci à M. & Mme Rassat et à ceux qui ont contribué 
à documenter cette histoire. 
Robert Vilcoq
Article lors de la visite de nos amis Anglais à Muids

Discours du Président anglais : Richard Allen 

Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, 
C’est un très grand plaisir de m'adresser à vous ce soir 
de la part de notre Présidente Celia. Malheureusement 
elle ne peux pas venir ce week-end. 
Je sais, vous êtes déçus mais même si je portais une 
robe ce soir je ne serais pas aussi belle que Celia ! 
Je ne pensais pas que je serais encore une fois le 
Président du jumelage de Norton pour notre week-end 
annuel à Muids; Mais cependant c’est toujours plus 
facile quand les deux Présidents restent dans la même 
maison ! 
Je voudrais tous vous remercier de la part des membres de Comité de Norton pour votre hospitalité et pour 
cette soirée formidable. C’est incroyable à penser que nous sommes venu pour le première fois il y a trente 
deux ans. 
Beaucoup de temps s’est passé et maintenant il y a moins de monde qu’auparavant. Mais ne vous inquiétez 
pas. Nous allons toujours venir vous voir même en minibus ! 
Avant tout Muids sera toujours un endroit cher a nos coeurs et la politique ne va jamais nous séparer ! 
Merci beaucoup. A l’année prochaine !

Discours du Président français : Louis Garcia 

Mesdames, Messieurs, Chers amis, 
J'ai une pensée particulière pour notre amie Présidente Celia et pour tous ceux qui ne peuvent pas être 
des nôtres ce soir. 
Cependant son délégué, le président par intérim, Richard Allen est un très bon choix. 
C'est toujours avec grand plaisir quand à la fin du mois de mai je vois arriver le moment de notre échange 
annuel. Tous, nous attendons cette rencontre et il nous tarde de nous revoir. Que ce soit vous qui veniez 
à Muids ou nous qui allions à Norton, c'est toujours la même impatience et la même joie de nous retrouver. 
Ces rencontres nous rappellent notre long parcours commun et combien sont forts ces liens qui nous 
unissent et ce malgré nos différences. Cela me semble important surtout dans cette période où les peuples 
se replient sur eux-mêmes et pour calmer leurs peurs, se réfugient dans le protectionnisme. Est-ce la 
bonne réponse ? 
La bonne réponse ne serait-elle pas au contraire, la tolérance, l'ouverture aux autres cultures, l'écoute 
et le respect mutuel? 
Serait-ce un trop long chemin à parcourir pour que les peuples acceptent la diversité et en fassent une 
réelle source d'enrichissement spirituel, social et culturel ? 
Je ne le pense pas et notre jumelage en est la preuve. 
Maintenant après ces propos un peu sérieux, place au dîner et à la soirée dansante. 
Je vous remercie.