Commune
 de
Muids (Eure)
 
Une commune où il fait bon vivre!

Revenu d'Italie, Il se fait un nom à Paris au travers de ses compositions, dont la plus célèbre sera un opéra «  Mârouf savetier du Caire  » interprété en 1914 à l'Opéra de Paris et qui restera longtemps à l'affiche des théâtres lyriques. Parallèlement, il mène une carrière de Chef d'orchestre à l'Opéra Comique puis à l'Opéra Garnier avant de prendre la direction de l'Orchestre symphonique de Boston de 1908 à 1918. 
 
Musicien respecté et reconnu , Henri Rabaud est élu à l'Institut de France en 1918 et succède à Gabriel Fauré en prenant, la direction du Conservatoire de Paris de 1920 à 1941. Administrateur avisé, sa gestion sera appréciée de tous. Cependant, son image sera gâchée par son attitude ambiguë envers les autorités allemandes et ce jusqu'à la fin de sa vie en 1949. 
 
Actuellement, sa musique, très marquée par la tradition romantique, n'est plus guère à l'affiche. 
 
Quelques œuvres d'Henri Rabaud  : quatuor en sol mineur, L'Appel de la mer,   La Procession Nocturne  : Poèmes symphoniques, Oratorio  :  Job  , Mârouf, savetier du Caire  : Opéra, Rolande et le mauvais garçon  :  Oeuvre lyrique, ainsi que des musiques d'accompagnement  de drames filmés. 
 
 
Tristan Bernard
Après Tristan Bernard et Thierry de Martel, une autre personnalité du début du XXème siècle a donné son nom à une rue de Muids. Il s'agit de Henri Rabaud. 
 
Né en 1876, il se montre digne de l'héritage musical familial de son grand-père, de sa grande tante et de son père, en entrant en 1891, au Conservatoire de Paris où il étudia notamment la composition avec Jules Massenet. Il en avait d'ailleurs une assez piètre opinion, le jugeant trop superficiel et lui préférant les compositeurs plus «  classiques  ».
En 1894, sa cantate «  Daphné  », lui permet de remporter le prix de Rome et de faire un séjour en Italie. Il y découvre les opéras de Verdi et de Puccini dont il se fera un ardent défenseur auprès de son ami Camille Saint Saëns moins enthousiaste. 

 
En 1896, il se rend en Allemagne et découvre Wagner qui lui inspire des «  sentiments mitigés  » confiera t-il à ses proches.